La Drépanocytose

Patience, courage, espoir…

 
  • Accueil
  • > Les aspects psychosociaux de la drepano !

Les aspects psychosociaux de la drepano ! 23 février, 2008

Classé dans : Non classé — drepano @ 19:51

Comme toute maladie chronique, cette affection peut avoir de nombreux retentissements.

Al’age préscolaire l’enfant drépanocytaire  ne peut pas jouer des jeux qui nécessite de l’effort physique et si il essaye de courir avec ses amis il se fatigue rapidement et parfois il se retire complètement.

A l’age scolaire,le drépanocytaire peut avoir des troubles d’attention car il se sent très asthénique,en plus il peut rencontrer des diffucultés scolaire à causes des absences répéter du au crises vaso-oclusifes

D’autre part comme l’enfant drepa boit beaucoup donc il doit sortir pendant la séance pour se rendre au vestiaire mais malheureusement il y a des enseignant qui ne comprenne pas ces situations.

Souvent l’enfant cache sa maladie, la plupart de ces camarades ne sont pas au courant, c’est pour cela il peut être timideil ne parle pas trop, parfois un sentiment de solitude et surtout il est très gêné par les questions de ces amis à chaque fois ou il est anémique (oh ! tu es très pale aujourd’hui, pourquoi tes yeux sont jaunâtre, pourquoi tu bois beaucoup d’eau ?..)

A adolescence, il devient très anxieux, souvent il cherche à comprendre sa maladie,

Cette anxiété existe  même en dehors de période de crise  et d’hospitalisation

En plus il est en révolte donc il peut refuser de prendre son traitement habituel.

Il fait beaucoup de comparaison entre un moi idéal (le moi sain) et un moi réel (le moi drépanocytaire)

Il veut mimer le sujet sain donc il peut avoir des conduites qui vont déclencher des CVO.

Au moment des crises il est très angoisser, souvent agité et après la résolution de sa crises il nécessite une période plus longue  pour oublier sa souffrance.

A l’age adulte, on peut trouver une sous estimation de soi chez les drepa à cause de leur maladie et qui peut donner des diffucultés d’insertion social et professionnelles.

En plus l’adulte drépanocytaires doit choisir des orientations  scolaires et professionnelles qui sont adapter à sa maladie et donc surtout sans effort. Ces orientations peuvent être parfois contre sa volonté ou contre ces ambitions.

Lorsque il se marie, le drépanocytaire peut passer par des périodes de stress surtout pour la femme au cours de la grossesse.

Il peut avoir des conflits familiaux lorsqu’il ya un manque d’information ou de compréhension du conjoint.

EN ABSCENCE de soutien psychologique pour le drépanocytaire, ce derniers peut développer des névroses comme l’hystérie  ou même des psychoses qui va compliquer la tache des médecins traitant et nécessite une psychothérapie de soutien.

Donc tous drepa peut passer par des hauts et des bas. Peut souffrir au moment des crises mais l’essentiel qu’il peut oublier la souffrance, il peut échouer parfois  mais il existe toujours des succès.

 LA PREVENTION : nécessite une collaboration étroite entre : l’enfant, les médecins, la famille, le milieu scolaire avec l’information des enseignants, le milieu professionnelle.

 

1 Commentaire

  1.  
    ateba ngawono
    ateba ngawono écrit:

    bonjour,
    maman d’une ado drepa de 12 ans qui effectivement refuse de montrer à ses camarades qu’elle est malade à cahque fois que j’en parle elle me boude peu aprés quand on discute je lui dit c’est pas une fatalité tu peux te battre et t’en sortir, mais pour elle pas question de le dire aux gens qu’elle est malade.

Commenter

 
 

Dentiste Equin Muriel TUDZIARZ |
alcool et consequences |
aide aux personnes difficultés |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous sommes tous UN
| bien se soigner
| idchute